Home / Vélo électrique / Michelin lance le premier VAE équipé d’un moteur et d’une batterie amovibles

Michelin lance le premier VAE équipé d’un moteur et d’une batterie amovibles

Michelin, le leader du pneumatique ne se lasse pas d’innover pour s’imposer sur le marché de la mobilité. Conscient des enjeux liés à l’essor des vélos à assistance électrique, cette entreprise s’y lance aussi. Elle a conçu le premier VAE équipé d’un moteur et d’une batterie amovibles. Son objectif est d’offrir à chacun une meilleure façon d’avancer.

Vélo électrique Michelin

À la découverte du premier vélo HYBRID

Après 3 ans de recherches et 9 brevets déposés, le fruit de la coopération entre Wayscral, Michelin et Norauto est désormais perceptible. Il s’agit du premier vélo HYBRID au travers duquel le géant du pneumatique veut contribuer à la révolution de la mobilité urbaine. Cette innovation trouve son originalité dans le positionnement du moteur sur la roue arrière. Le but étant d’offrir plus d’assurance au conducteur.

Michelin offre à sa clientèle un vélo très léger, capable de monter en un clin d’œil un trottoir, ce qui n’était pas possible avec un vélo de 25 kg. Wayscral HYBRID pèse seulement 18 kg avec son kit d’électrification de 3 kg. Mais en plus de sa facilité d’utilisation, sa légèreté, son accessibilité, ce dernier se distingue par un système électrique amovible et par son prix très abordable.

Les particularités de ce VAE

Les équipes de recherche ont mis le paquet pour sortir le premier VAE équipé d’un moteur et d’une batterie amovibles. Il y a un pneu, un kit d’électrification, et un porte-bagage.

Le tout se monte et se démonte en quelques secondes seulement. Le cycliste peut rapidement transformer son vélo électrique en un deux-roues traditionnel. Le relais se met en marche grâce au moteur.

Inspiré du Solex, c’est un modèle doté d’une belle originalité. La dynamo crampée sur le pneu arrière permet, via l’énergie électrique de la batterie, d’entraîner la roue, ce qui facilite évidemment le pédalage. Un simple rétropédalage suffit pour passer de l’usage électrique à l’usage musculaire.

En apprendre plus sur le VAE de Michelin

À la fois manuelle et électrique

Cette alternance permet d’optimiser l’utilisation de la batterie, d’une autonomie maximum de 50 kilomètres, une innovation technologique importante dans un marché de plus en plus concurrentiel. Sacha Lakic s’est occupé du volet esthétique, Wayscral s’est chargé de la production industrielle et Norauto a assuré la distribution de ce vélo électrique pour la ville.

En plaçant son espoir sur ce vélo hybride, Michelin surfe en effet sur l’engouement des Français pour le VAE et son côté écologique. En dix ans, les ventes ont explosé de 2450%. Elles sont estimées à près de 300 000 exemplaires en 2018 et cette progression vertigineuse n’est pas prête de s’arrêter.

La solution proposée par ce groupe est la bienvenue auprès de la clientèle. Avec cette multiplication par cinq en cinq ans des ventes de vélos électriques et la mise en place effective des plans vélo dans plusieurs villes françaises, le VAE est en passe de devenir LA solution de mobilité urbaine dans l’hexagone.

En somme, l’entreprise française de pneumatique Michelin vient combler de nombreuses attentes grâce à son VAE. C’est un poids plume qui rend plus aisées les ballades et les courses en milieu urbain. Elle a réussi cette innovation inédite pour s’imposer dans un marché de plus en plus concurrentiel.

Michelin lance le premier VAE équipé d’un moteur et d’une batterie amovibles
4.5 (90%) 4 vote[s]

Check Also

vélo-électrique-iWeech

iWeech révolutionne les vélos électriques

La révolution du vélo électrique ne fait que commencer. Les start-ups se lancent avec des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *