Home / Vélo électrique / AREVO présente son premier cadre de vélo électrique imprimé en 3D

AREVO présente son premier cadre de vélo électrique imprimé en 3D

En partenariat avec Franco bicycles et la start-up AREVO, Emery a annoncé le lancement de son Emery ONE eBike, un vélo électrique imprimé en 3D. C’est la première fois que l’entreprise de mobilité californienne présentera un cadre monocoque imprimé en 3D, lequel est fabriqué à partir de fibres de carbone. Le vélo électrique était présenté au Sea Otter le 14 avril dernier.

vélo-électrique-AREVO

L’ascension de la start-up AREVO

L’année dernière AREVO avait déjà présenté son concept de cadre en fibres de carbone. Avec sa nouvelle plateforme de fabrication additive, la start-up avait réussi à concevoir en moins de trois semaines, 18 jours pour être plus précis, un vélo en intégralité. L’entreprise n’a pas manqué d’y ajouter une touche design assez complexe, ce qui n’est pas passé inaperçu aux yeux du public.

AREVO profite alors de cet effet papillon pour lever un fond de 12,5 millions de dollars. La société prévoit d’étendre son savoir-faire et également de pousser les technologies 3D dans le secteur de l’écomobilité. Cette stratégie a plutôt bien marché puisqu’aujourd’hui la société est en partenariat avec Emery pour la conception du tout premier vélo électrique imprimé en 3D.

Une technologie des plus remarquables !

La technologie d’AREVO a donc été d’une aide précieuse dans la production d’un cadre de vélo monocoque. Voici quelques avantages qu’on peut tirer de cette innovation :

  • Tout d’abord, ce processus consiste à imprimer l’appareil en une seule pièce plutôt qu’en associant plusieurs composants. Cela permet déjà d’économiser un temps considérable, tout en garantissant une très bonne performance lors de la fabrication. D’un autre côté, cela a fait gagner en intégrité structurelle et en stabilité le vélo électrique.
  • En dehors de ça, la société annonce que le cadre imprimé en 3D coûterait moins cher et serait nettement plus rapide à concevoir. Ce n’est pas très étonnant, puisque la technologie utilisée simplifie grandement le processus de la fabrication.
  • La multinationale allemande Bosch y apporte également une touche non négligeable en équipant le vélo électrique du groupe motopropulseur eBike. Celui-ci offrirait une pédale à assistance électrique remarquable.

Acheter votre vélo électrique

Pourquoi donc ce choix de la fibre de carbone ?

Hector Rodriguez, cofondateur et CEO de Franco Bicycles et Emery précise dans une interview comment il a été impressionné par le processus d’impression 3D d’AREVO. Celui-ci avoue être séduit par les hautes performances à l’échelle mondiale de ce vélo.

Il ne manque pas non plus de se prononcer sur le professionnalisme, l’expertise de la société AREVO et l’authenticité de sa technologie. Cette dernière jouerait un rôle très important dans la réalisation des objectifs fixés pour Emery ONE.

Par ailleurs, le choix de la fibre de carbone, comme composant clé pour la conception de ce vélo, n’est pas vraiment étonnant. En effet, ce matériau présente des caractéristiques semblables à celles de l’acier. En revanche, il est beaucoup plus léger, ce qui est très avantageux.

Le cadre de vélo électrique imprimé en 3D est donc actuellement présenté à Monterey. Par ce partenariat gagnant-gagnant les entreprises Emery Franco Bicycles et AREVO misent inconditionnellement sur le caractère authentique et performant de leur vélo électrique pour conquérir une clientèle à l’échelle mondiale.

On ne peut que leur souhaiter une bonne réussite ! En attendant, n’hésitez pas à consulter notre avis sur les meilleurs VTT électriques.

AREVO présente son premier cadre de vélo électrique imprimé en 3D
5 (100%) 2 vote[s]

Check Also

Granville E-Smooth 10

Test du Granville E-Smooth 10 : avis complet sur ce vélo électrique

La marque Granville est reconnue pour la qualité de ces modèles de déplacement personnel, comme …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *